Actualités

"L'actu" du moment

Stage climatisation perfectionnement ❄️ Ça bosse dur !

Nos stagiaires pour la formation Qualisol des 26, 27 et 28 février 2018 à Saint Jean de Védas

  

Formation enduits & décors à Sumène !

Originalité, l'ADEFA BTP en partenariat avec la CAPEB Hérault rassemble des artisans et des maîtres d’œuvres pour mener deux stages en parallèle.
Préambule à la manifestation "Fichues Façades" organisée jusqu'à dimanche à Sumène.

   

Savoir monter et démonter un échafaudage en sécurité !

La chute de hauteur constitue la seconde cause d'accidents du travail mortels après ceux de la circulation. Il est présent lors de travaux en hauteur (chute en périphérie, chute au travers des matériaux...) ou de travaux à proximité d'une dénivellation (puits, tranchée...).
La prise de conscience du danger et de la gravité des effets de la chute est fonction des situations de travail et de la dénivellation.
Une hauteur de chute de plusieurs mètres a des conséquences importantes, la gravité est donc connue des intervenants ; en revanche la chute de faible hauteur n'induit pas la même perception du risque, bien que ses conséquences puissent être très graves.

Objectif du stage : Etre capable de monter en sécurité les échafaudages de pied selon la Recommandation CNAMTS R408 (annexe 3), démonter en sécurité les échafaudages de pied selon cette même recommandation, réaliser les vérifications obligatoires relatives au matériel, utiliser les échafaudages de pied.

Les 25 et 26 septembre, l’ADEFA BTP a organisé un stage échafaudage devant les locaux de la CAPEB à Béziers !

    

Bâti ancien, des formations et une manifestation en septembre à Sumène (30) pour promouvoir les bonnes pratiques pour les travaux de façade

ENDUITS A LA CHAUX  FINITION FOUETTEE

ENDUITS A LA CHAUX MOE

       

 

  Un week-end tous public

Sur ces deux journées, sur « Le Plan » de Sumène, les acteurs du patrimoine bâti (CAUE, UDAP, Maisons paysannes de France, Fondation du Patrimoine, Espace info énergie…) répondront aux questionnements des visiteurs, des professionnels du bâtiment feront des démonstrations : Enduits, décors, zinguerie, charpente, ferronnerie…)

Les deux jours à 15h seront proposées des visites architecturales du village sur le thème « Mon village, c’est du jamais vu » animées par Anne Marie Llanta, architecte conseil au CAUE du Gard.

 

  Enfin deux conférences sont proposées :

- Le samedi à 17h00 : « Les centres bourg » : de l’importance d’habiter un centre-bourg, comment et pourquoi les communes s’investissent dans leur rénovation, comment réinvestir ces centres-bourgs… Animation par Eric Dessolier, chargé de mission Urbanisme et Paysage et Nathalie Crépin, chargé de mission Architecture et travaux (massif Aigoual). Salle du Diguedan.

- Le dimanche à 11h00 : Techniques et couleurs du bâti ancien», menée par Luc Neples, architecte, salle du Diguedan.

 

L’Organisme proposant cette formation est l’ADEFA BTP partenaire de la CAPEB Hérault, le programme de formation pour les architectes a été élaboré en concertation avec l’USALR.

 

 

Des formations professionnelles en fin de semaine

En préambule de cette manifestation, il est proposé une action de formation professionnelle originale sur la thématique des « techniques à la chaux pour le bâti ancien » les jeudi 14 et vendredi 15 septembre. En effet deux stages sont proposés en parallèle, le premier pour les artisans du bâtiment et le second pour les architectes. Les artisans auront une partie pratique conséquente alors que les architectes approfondiront les différents types d’enduits adaptés au bâti ancien, les domaines et limites d’emploi ainsi que les pathologies liées aux techniques employant de la chaux.

      

 

 

QUALIF - IRVE 2017 : Infrastructures de recharge pour les véhicules électriques

 

  

 

 

INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DE VEHICULES ELECTRIQUES (QUALIF’IRVE)

 

LE DECRET

Selon le décret 2017-26 publié le 13 janvier 2017, les bornes de recharge publiques comme privées ne pourront être installées que « par des professionnels de l’électricité habilités, titulaires d’une qualification pour ce faire, délivrée par un organisme de qualification accrédité ».

Une exception est prévue lorsqu’un particulier veut équiper son garage avec une prise dont la puissance n’excède pas 3,7 kW ou lorsque celle-ci est à usage purement privé et n’a pas pour vocation principale de recharger les véhicules électriques.

Décret n° 2017-26 du 12 janvier 2017 relatif aux infrastructures de recharge pour véhicules électriques et portant diverses mesures de transposition de la directive 2014/94/UE du Parlement européen et du Conseil du 22 octobre 2014 sur le déploiement d’une infrastructure pour carburants alternatifs

Eli : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2017/1/12/DEVR1603472D/jo/texte

Alias : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2017/1/12/2017-26/jo/texte

 

 

LE CONTEXTE ECONOMIQUE

Le marché du véhicule électrique et hybride branché est en pleine expansion. Entre 2010 et 2013, nous comptions environ 40 types de véhicules électriques. En 2016, nous sommes passés à plus de 120 véhicules électriques ou véhicules hybrides rechargeables.

40% des français se disent prêts à passer à la voiture électrique. De plus, le coût des voitures électriques tend à baisser ; un véhicule électrique deviendra compétitif à l’horizon 2020-2030.

La France prévoit l’installation de 4 800 000 bornes au minimum, qui seront installées dans 90 % des cas sur les lieux de travail ou dʼhabitation et ceci à court terme. Le gouvernement annonce une borne de recharge électrique tous les 50 km en 2017 !

L’objectif à 2030 : 7 000 000 de bornes publiques sur l’ensemble du territoire français. 5 000 000 000 € de marché privé et public d’ici 2020 (source EDF).

94 % des installations seront tout à fait dans les cordes des entreprises locales.

 

 

 

POURQUOI SE FORMER ?

  • Connaître le marché de la mobilité électrique & des IRVE (Infrastructures de recharge des véhicules électriques et hybrides rechargeables)
  • Connaître les modes de recharge, les types de prises, les cas de raccordement, savoir installer, exploiter et maintenir des IRVE
  • Conseiller auprès de ses clients la meilleure solution en vue de répondre à ses besoins de mobilité et de recharge d’un ou de plusieurs VE ou VHR
  • Installer des bornes de recharge en conformité avec les normes, les lois et décrets en application dans notre pays, conseiller les clients sur les aides financières possibles
  • Respecter les procédures EV-READY en vue de la certification de l’installation & de la mention IRVE et de la qualification de l’installateur.

LES DEMARCHES POUR OBTENIR LA QUALIFICATION

La mention IRVE est rapide à obtenir. À réception du dossier de mention IRVE, l’attestation de dépôt de dossier est envoyée par QUALIFELEC sous 8 jours. Le délai moyen de qualification est de 1 mois, sous réserve de fournir un dossier complet.

Votre entreprise n’est pas qualifiée : Vous devez commander un dossier de qualification ou qualification probatoire sur le site de QUALIFELEC (attention les indices E1, E2, E3 ne sont plus commandables). Vous indiquerez si vous souhaitez une mention IRVE ou une mention probatoire IRVE avec votre qualification actuelle. http://moncompte.qualifelec.fr/

Vous êtes une entreprise qualifiée : Vous demandez votre dossier complémentaire de mention IRVE ou de mention probatoire IRVE. Cette demande s’ajoutera à votre qualification principale. Il vous suffit de faire cette demande par mail.

 

 

LES AIDES

Avec ce programme, les partenaires entendent lever les freins au développement de la mobilité électrique en donnant aux utilisateurs l’accès à un point de recharge principal que ce soit au domicile ou sur le lieu de travail.

L’initiative s’inscrit en complément du crédit d’impôt de 30% sur l’acquisition de système de charge pour les particuliers. Elle vient compléter l’installation des bornes de recharge ouvertes au public par les collectivités bénéficiaires du dispositif ADEME ainsi que les opérateurs de dimension nationale.

Pour plus d’information : http://www.blue2bgreen.com/decouvrez-le-programme-advenir-et-verifiez-votre-eligibilite/

 

 

LE CONTEXTE REGLEMENTAIRE

L’obligation de mise en place d’infrastructures de recharge des véhicules électriques au sein des parkings des bâtiments d’habitation collective et des établissements tertiaires depuis le 1er juillet 2012. L’obligation d’installation d’IRVE sur tous les parkings publics depuis le 3 décembre 2012. Loi « transition énergétique » du 18/08/2015.

Dans les immeubles d’habitats collectifs :

 

  • anciens, au moins 10% des places de parking doivent être équipées.
  • neufs, au moins 40% des places de parking doivent être équipées.

 

 

MENTION IRVE OU MENTION IRVE PROBATOIRE ?

Mention probatoire IRVE

Depuis juin 2016, l’électricien (qualifié dans un des domaines concernés par la mention IRVE) peut obtenir la mention probatoire IRVE s’il ne peut pas justifier de réalisations de bornes de recharge. Il aura 24 mois, à partir de la délivrance de sa mention probatoire, pour fournir les pièces justificatives et obtenir sa mention IRVE définitive.

Qualification probatoire – Mention probatoire IRVE

Tout professionnel peut demander une qualification probatoire parmi les 4 qualifications concernées par la mention avec sa demande de mention probatoire IRVE. La qualification probatoire est valable 24 mois et non renouvelable.

 

 

LA FORMATION PROPOSEE PAR L’ADEFA BTP & BLUE2BGREEN

Afin de répondre à cette nouvelle règlementation, l’ADEFA BTP, en partenariat avec Blue2BGreen, propose aux installateurs électriciens, énergéticiens dans les EnR, et génie civilistes, qualifiés, un nouveau stage de 3 jours pour obtenir la mention IRVE, courant second semestre 2017.

Celui-ci, conformément au programme Advenir et au décret n° 2017-26, et dans le respect du référentiel EV-Ready, certifie que le professionnel formé est désormais qualifié pour implanter et maintenir des infrastructures de recharges pour véhicules électriques et hybrides branchés.

Unique sur le marché : la seule formation technique en France, disposant de la plus grande plate-forme pédagogique, mobile, multi marques en solutions de recharge et matériels de présentation.

Le programme est disponible sur simple demande. ​​​Cette formation permet aux entreprises ayant suivi le cursus IRVE de 3 jours, d’obtenir de QUALIFELEC, la Mention IRVE pour 4 ans, si elle a déjà réalisé des installations d’IRVE, ou probatoire, en attendant la réalisation et la preuve d’installations d’IRVE publiques ou privées.

Archives Actualités 

Vous travaillez sur le marché de la rénovation thermique du logement ? Cette page est pour vous !

Avec l'Eco conditionnalité, le marché de la rénovation énergétique des logements mécessite pour les entreprises une qualification RGE.

 
En effet, depuis le 1er janvier 2015, être qualifié RGE est un avantage pour votre entreprise.

Comment choisir les bonnes qualifications ?

En fonction du domaine de travaux que votre entreprise propose.

En fonction de vos pratiques d’entreprise en matière de collaboration avec d’autres entreprises de métiers complémentaires, conseil et accompagnement du client pour des économies d’énergie.

Quels sont les engagements pris par une entreprise RGE ?

  • Le conseil au client sur les ouvrages efficaces en matière d’économie d’énergie.
  • Le formalisme et la conformité des devis et des factures pour que les clients puissent bénéficier des aides.
  • Le contrôle qualité des travaux
  • L’audit externe de l’entreprise sur un chantier réalisé.

Quelles sont les qualifications permettant d’être reconnu RGE ?

La plupart des qualifications Qualibat, certaines qualifications de Qualifelec, toutes les qualifications de Qualit’EnR, les Qualifications ECO Artisan et Pro de la Performance Énergétique.

Des domaines de travaux liés à la performance énergétique sont couverts par une liste de qualification RGE.

Pour qui ?

Pour les entreprises réalisant des travaux éligibles à l’éco prêt à taux zéro et au crédit d’impôt développement durable.

 

En combien de temps devient-on RGE ?

Le temps de formation varie en fonction de votre activité et des qualifications choisies le parcours de formation diffère. De 3 à 5 jours en fonction de la qualification.

La CAPEB, la Chambre de Métiers, la Maison de l'Emploi et leurs partenaires ont réalisé une interface numérique sur la RGE afin de sensibiliser les artisans aux obligations liées à cette certification et de faire le point sur leurs besoins en formation. Vous souhaitez vous positionner ? connectez-vous sur : www.artisan-rge34.fr